La maison et le jardin 3

Demain soir, le premier jour de l’an, leur floraison couvrira tout le jardin ».
Le prunus (mai) compte aussi beaucoup d’espèces. Certaines fleurissent toute l’année, d’autres une ou deux fois. Leur parfum est délicat et pénétrant. Celles qui donnent des fleurs blanches exigent le climat frais du Nord. Dans le Sud où il fait plus chaud, on plante des prunus aux fleurs jaunes qui remplacent les pêchers au Nouvel An.

Le chrysanthème dit de « dix mille âges » (CÚC van tho) fleurit toute l’année et pas seulement en automne comme en Chine ou en Europe. Comme ses pétales ne tombent pas, comme son parfum est discret, on le place sur les autels. Les fleurs sont blanches ou jaunes, plus ou moins grandes. Elles servent aussi à parfumer le thé et le vin et comme médicament pour les maux de tète.

Le lotus est l’emblème de l’été. Ses fleurs blanches ou roses couvrent en cette saison lacs et étangs, comme à Hà-nôi, et à côté des tombeaux impériaux de Hué. Il rappelle l’enseignement du Bouddha : de même que chez les hommes attachés au désir, certains lotus enfouis profondément dans la boue mettront du temps à émerger, d’autres sont déjà à fleur d’eau et d’autres se dressent dans la lumière. Dans la pensée populaire, le lotus symbolise la pureté, car, né dans la vase, il n’en sent pas l’odeur. C’est pourquoi on l’offre au Bouddha et aux ancêtres. Ses fleurs servent à partumer le thé, ses graines à taire des fruits confits, ses feuilles à envelopper le riz vert (rỏm) et d’autres aliments pour les protéger de l’humidité.

Une fleur très aimée est le hiu quynh, phylkx actus d’origine américaine. File pousse la nuit et ne dure qu’une heure : ses pétales d’un blanc d’ivoire aux étamines jaunes s ouvrent très lentement ; lorsqu’elle S’est épanouie, la fleur se referme et se tane. Par les nuits de lune, on réunit quelques amis pour jouir de cette brève floraison en prenant du thé et en composant des poésies. Un vers du Kiéu y fait allusion lorsqu’il parle des amants qui passent leur temps
Tantôt à contempler les fleurs qui éclosent
Tantôt à attendre le lever de la lune.
Le thiên ly(pergularia) est une plante grimpante qui donne de l’été à la mi-automne des fleurs en grappe d’un jaune léger, très odorantes de minuit à l’aube. Les feuilles tombent en hiver et renaissent au 2c-3e mois. Cueillies jeunes, elles servent, comme les fleurs, à faire des soupes et, frites, à accompagner des viandes (porc, crabe, etc.).

A voir: voyager au vietnam en famille | voyage ninh binh  2 jours | voyage au vietnam cambodge | voyage privé au vietnam | Voyage Vietnam authentique

On ne trouve pas au Viêt Nam des jardins aussi étendus et somptueux qu’en Chine et au Japon, même aux tombeaux impériaux de Hué. Cela est dû à l’absence de grandes familles aristocratiques et d’importants monastères, aux destructions des guerres civiles et étrangères, aux goûts mêmes des Viêts, plus sensibles à la simplicité qu’à la grandeur. Outre les fleurs, cultivées en pots suspendus ou posés par terre ou grimpant à des pergolas, le jardin se réduit à deux éléments : les plantes – paysages (cây canh) et les montagnes en miniature (non bô).
Les cây canh correspondent aux bonsaï japonais. Ce sont de petits arbustes cultivés dans des pots ou sur des plateaux rectangulaires ou ronds. Ils sont choisis pour leur(s) forme(s) ainsi que pour celles de leurs feuilles, dans certains cas pour la couleur de leurs fruits, tels les quât(kumquat) aux petits fruits rouge orangé qui éclosent au moment du Têt : le rouge symbolise le bonheur, le vert la longévité.

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress